Agenda
 ↑  

LES REFLEXES DE DEFENSE

 

 anim183.gif

 

Les réflexes de défense sont des comportements exprimés devant une situation subite et dangereuses.  Ces comportements réflexes sont gérés par le cortex primitif et stimulés par la production rapide d'hormones (pricipalement l'adrénaline). Devant une situation de danger, l'animal (et l'homme y est inclut), réagira de la même façon.

 

1. FIGER

Le corps se fige, l'immobilité est complète.  Certaines espèces sont passées maîtres dans l'immobilité et utilisent ce réflexe de défense à chaque fois qu'elles sentent leur vie menacée. Le tatou, le porc-épic et la tortue en sont des exemples.  En situation de stress, tous les animaux figent pour plus ou moins longtemps, avant d'opter pour le réflexe suivant.

 

2. FUIR

 Le corps se crispe, les jambes se tendent et en un éclair, il disparaît !

La fuite est un réflexe de survie qui a fait ses preuves.  Mais, il faut fuir rapidement et longtemps, les prédateurs étant stimulés par le mouvement.  Il faut donc être jeune et en bonne santé pour échapper au prédateur.  Les trop jeunes et les vieillards n'ont pas cette chance.  Ils ont le réflexe de fuir mais ne le font pas assez rapidement ou pas assez lontemps, au grand plaisir des prédateurs affamés.

Le chien est trop souvent attaché et ne peut que très difficilement exprimer ce réflexe : il va donc opter pour le troisième étape.

 

 3. SE DEFENDRE

 Le corps est prêt : regard, dents,griffes, cris, tout est mis en avant pour se montrer le plus gros, le plus fort.  Prêt à se défendre, prêt à se battre.

Lorsque la fuite n'est plus possible, il faut se défendre et la meilleure défense est l'attaque ! Tous les coups sont permis, c'est une question de survie.

Le plus gros l'emporte. Les animaux énormes et pourvus de défense ne dépensent pas trop d'énergie à la fuite, il se défendent immédiatement car ils en ont la force.

Le chien, en situation de stress, a figé pour faire fuir l'ennemi mais ce dernier est resté. Le chien a essayé de fuir mais... il était attaché et l'ennemi a persisté.  il va donc mordre l'ennemi.  Ici, l'ennemi peut être un petit enfant, par exemple, qui se sauve à son tour.  Le chien connait maintenant quel réflexe utiliser quand un autre ennemi en petite culotte va le menacer : la morsure !!

 

4. FAIRE SEMBLANT

 Certaines espèces excellent dans l'art du "faire semblant".  Simulation de blessure, de mort subite.  Certains oiseaux "blessés" font porter l'attention sur eux plutôt que sur leurs petits.

Ce dernier réflexe est plus difficile à remarquer chez le chien.

 

Voici un exemple : un chien qui n'a pas été socialisé avec de jeunes enfants

  1. Le jeune enfant regarde le chien pour lui faire une caresse → Le chien fige.
  2. L'enfant tente d'attraper le chien pour lui faire une caresse →Le chien fuit sous la table.
  3. Le jeune enfant coince le chien → Le chien mord.
  4. Les parents du jeune portent plainte.
  5. Le chien meurt.

 

Les réflexes de défense sont généralement exprimés par système d'essais/erreurs :

  • Se figer éloigne l'agent stressant : ce sera la technique à utiliser.
  • Se figer n'éloigne pas l'agent stressant : je vais fuir.
  • Si la fuite éloigne l'agent stressant : la fuite sera dorénavant la technique à utiliser.
  • Si la fuite n'éloigne pas l'agent stressant : je mords.
  • Si la mossure éloigne l'agent stressant : ce sera désormais le réflexe à utiliser.

Hé oui, un chien qui a déjà mordu dans une situation x a beaucoup de chance de remordre dans la même situation.  Rares sont les enfants, par exemple, qui vont continuer à caresser un chien qui vient tout juste de les mordre.  Dans la tête du chien cette mossure a éloigné l'agent stressant, c'est une recette gagnante.

Un chien attaché à sa niche est plus aggressif.  Une personne approche pour le caresser et elle se fait mordre. Pourquoi ?  Figer n'éloigne jaimais l'agent stressant car les gens avancent vers lui quand même.  Fuir est impossible car il est attaché.  Que reste-t-il comme solution ????  La morsure !

 

L'immobilité d'un chien qui est manipulé ne signifie pas qu'il aime nécessairement se faire toucher.

 

 

anim324.gif

 

Les chiens sont parfaits en tant que chien.  Et par respect pour cet animal extraordinaire, il faut cesser de lui affubler des caractéristiques insensées. Nos attentes envers lui sont irréalisables alors nous sommes déçus parce qu'il a faillit à une tâche dont il ne connaissait même pas l'existence.

 

 

 Extrait de " Le syndrome de l'assis" de Jacinthe BOUCHARD.




Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Xytd
Recopier le code :
140 Abonnés
 
Il n'y a plus rien en-dessous.    Il vaut mieux remonter !